Ligue 1 ivoirienne : La fédération annonce une gestion paritaire de la présidence de l’Africa sport

  La fédération ivoirienne de football (Fif) a annoncé vendredi une gestion paritaire de la présidence de l'Africa sport entre Alexis Vagba et Antoine Bahi, respectivement président exécutif et président délégué de la section football de l’Africa sport d’Abidjan que la gouvernance du club sera assuré par le bureau exécutif composé de façon, lors d’une conférence de presse. “ les partis conviennent que la gouvernance du club sera assuré par le bureau exécutif composé de façon paritaire de Alexis Vagba et Antoine Bahi“, a déclaré le président exécutif de la…

Quand les télénovelas deviennent une stratégie marketing pour les salons de beauté à Abidjan (magazine)

A Abidjan, capitale économique de la Côte d’Ivoire, les télénovelas battent le record d’audience dans les salons de coiffures féminins et permettent aux coiffeuses d’avoir plus de clientes. "Telenovelas me permet d’avoir plus de clientes donc de me faire de l’argent mais aussi d’entretenir les relations avec elles", s’est réjoui Dame N’guessan Clarisse, propriétaire d’un salon de coiffure situé dans la commune de Cocody (quartier huppé d’Abidjan). Dans le salon de coiffure de Dame Aicha Koné situé à Marcory (Sud d’Abidjan), le bruit de la télévision nous accueille au seuil…

Kazonature, le génie du recyclage des pneus ( portrait)

Lutter contre la "pollution et le réchauffement climatique", à travers le recyclage des pneus, tel est le défi que s'est fixé Kamagate Bah Die, alias kazonature, en récupérant des pneus usés pour en faire des meubles de décoration baptisés de son pseudonyme. À 35 ans, il est compté parmi les entrepreneurs les plus innovateurs dans le domaine du recyclage en Côte d’Ivoire, à en croire le prix de la meilleure initiative individuelle en matière de valorisation des déchets à lui décerné, le 05 août 2019. Photographe de formation, le destin…

Des mots après du sang

« C’est un bilan qui est lourd, c’est un bilan qui nous interpelle », a déclaré le président burkinabè Roch Christian Kaboré, lors d’un message à la nation, après l’attaque terroriste de Koutougou, dans la province du Soum, faisant un bilan de 24 soldats tués. Voilà des mots pour essuyer le sang du peuple versé. Depuis quelques années, le territoire burkinabé est devenu un théâtre d’attaques meurtrières. Un terrain où des vies ont pris soudainement fin par des actes ignobles et barbares de la terreur. L’attaque la plus meurtrière qu’a connue l’armée…