Abidjan: Diane Blé dément les accusations qui lui sont reprochées suite à la profanation de la tombe de Dj Arafat

Diane blé, l’une des suspects dans l’affaire de la profanation de la tombe de Dj Arafat, a démenti vendredi les accusations qui lui sont reprochées suite à la profanation de la tombe du chanteur décédé le 12 août dernier et inhumé au cimetière de Williamsville (nord d’Abidjan) le 31 août, dans une vidéo postée sur Facebook.

« Je tiens à préciser que je ne suis impliquée  ni de loin ni de près à cette histoire.  Je n’étais pas présente au stade Félix Houphouët Boigny ni au cimetière. Je suis simplement interpellée pour avoir fait des commentaires », a clarifié l’étudiante Diane Blé.

Pour Mlle Diane Blé, toutes ces accusations sont parties « d’une discussion banale avec des amis » au cours de laquelle elle a fait « le copier-coller de la publication d’un certain Castille Yoro » pour la relayer sur sa page Facebook.

Se réclamant comme un fan de Dj Arafat, l’étudiante a tenu à présenter «  ses excuses pour tous les désagréments causés » par son post. « Je suis vraiment désolé. Je demande pardon à la mère de Dj Arafat, maman Tina Glamour. Je demande pardon à ses enfants, à sa femme, à ses fans, à toute la Côte d’Ivoire », a-t-elle imploré.

L’étudiante Diane Blé était recherchée après un appel à témoin lancé par la police ivoirienne, lundi, pour retrouver les profanateurs  de la tombe du chanteur Dj Arafat. Cette vidéo intervient après son interpellation par la police.

Charles Kossonou

Articles similaires

Laisser un commentaire