Abidjan/Meeting de l’opposition: Le présumé "microbe" estime avoir une arme blanche pour "(sa) sécurité"

 

Interpellé par la police à l’entrée du stade Félix Houphouet Boigny  lors du meeting de l'opposition, le présumé "microbe" Tra Bi a affirmé samedi  avoir en sa possession une arme blanche pour assurer "(sa) sécurité", dans une vidéo.

"Mon responsable d’Abobo du Front populaire ivoirien m’a appelé, et  m’a dit de venir aujourd’hui au stade Félix Houphouët Boigny au plateau, pour assurer la sécurité car il y a un meeting. Donc ce matin entre temps j’ai pris mon couteau pour assurer la sécurité , au cas où il y avait une agression, et l’utiliser  pour me défendre. Je n’ai pas pris cela contre quelqu’un, mais  pour moi-même", a déclaré M. Tra Bi.

Présenté comme "un microbe" sur les réseaux sociaux, "vigile au marché Cocovico", arrêté par la police en possession d’armes blanches (couteau) et autres objet prohibés tels que des frondes couramment appelé lance-pierres, des cordes, l’homme a expliqué que c'était un moyen de défense en cas d’agression.

Il a reconnu n’avoir pas "le droit de sortir avec une arme blanche", tout en présentant ses excuses à la police, et plaidant pour sa libération.

" Je demande pardon pour qu’on me libère parce que je suis sorti avec une arme blanche. Je n’ai pas le droit de sortir avec une arme blanche", a-t-il supplié.

Selon le média 7info, un autre individu a été interpellé dans l’enceinte du stade avec une arme blanche (couteau).

 

Charlène ALLASSI

 

Articles similaires

Laisser un commentaire