Affaire d'hommage d'Aïcha Koné à Assimi Goïta : l'artiste dit lui avoir fait un hommage pour "sa vision panafricaniste"

L'artiste chanteuse ivoirienne, Aicha Koné, a précisé, le 15 septembre 2022, via YouTube, qu'elle a adressé un hommage au président intérimaire du mali, Assimi Goïta, relativement à son combat pour la liberté du Mali et de sa vision de panafricaniste qu'elle soutient.

 

"j'ai chanté pour Assimi Goïta parce que c'est un courageux qui se bat pour son autonomie, il a osé dire haut et fort ce que certains auraient envie de dire et ce n'est pas donner a tout le monde", a fait comme précision Aïcha Koné, avant d'ajouter "Je l'ai chanté parce qu'il est panafricain, moi je soutiens le panafricanisme".

 

L'artiste de la musique mandingue, s'est adressé aux africains en leur faisant savoir qu'ils devraient se montrer compréhensifs et se joindre à elle pour lui rendre hommage car le combat de panafricaniste qu'il mène est pour tous le continent Africain et que "si le Mali sort vainqueur de ce combat, nous aurons tous eu la victoire" .

 

"Le combat de Assimi Goïta n'est pas pour le Mali seule, et croit que nous allons nous en rendre compte plutard. Il est sur la voie de continuer un combat mené par nos devanciers pour la liberté de l'Afrique et si nous disons que nous panafricain, nous devons comprendre les choses dans ce sens", a-t-elle donné comme raison de la production de cette chanson.

 

L'artiste ivoirienne a néanmoins rassuré les internautes, du fait qu'elle souhaite aussi que les négociations pour leur libération aboutissent car elle attend leur retour au pays avec impatience, "Pour chanter son armée spécialement".

 

Suite à la sortie de son hommage au colonel Assimi Goïta, le 13 septembre2022, elle s'est vu contesté pas son collègue chanteur Debordo Leekunfa, le 14 septembre 2022, a travers une publication sur sa page Facebook, dans laquelle il exprimait sa déception, en lui faisant savoir qu'elle devrait plutôt faire preuve de "patriotisme", compte tenue du fait qu'il détient depuis un moment "ses frères ivoiriens" dans son pays, en référence aux 46 soldats.

 

 

 

Othniel KOUASSI

Suivez-nous sur:

Articles similaires

Laisser un commentaire