Affaire policier "provoqué" à la finale du Tchin-tchin: La Police nationale met "en garde contre (ces) actes"

 

La police nationale a "mis en garde", lundi "contre les actes irrespectueux et obscènes", réagissant à la prestation devenue virale de Dézi Dokui, une artiste-danseuse qui s’est exhibée devant un policier en fonction, dimanche, lors de la finale du tournoi de football (Maracana) "Tchin tchin" à Treichville (district d’Abidjan), au moyen d’une publication sur son compte facebook.

 

"La Police Nationale (…) met en garde contre tout acte irrespectueux à l’encontre de l’institution et qui de plus, sont des faits obscènes incitant à la débauche", a réagi l’entité sécuritaire.

 

S’exprimant toujours à ce sujet, la Police a "invité les acteurs culturels à la retenue et au respect vis-à-vis des forces de l’ordre en exercice".

 

Dimanche, en marge de la finale de football Maracana "Tchin tchin" a sa 1ere édition, Dézy Dokui en prestation avec Fatim Diesel, également danseuse, s’est exhibée devant un policier dans l’exercice de ses fonctions tandis que ce dernier est resté immobile, continuant d’assurer la sécurité.

 

Depuis, les images et vidéos de la scène ont envahi la toile suscitant une pluie de réactions , aussi bien pour certains des rires ou railleries à l’endroit du policier , que pour d’autres une indignation et des critiques destinées à la danseuse concernée de même qu’a Willy Dumbo, l’un des co-animateurs de l’évènement dont la finale a mobilisé plus de 7 milles personnes au palais des sports de Treichville a Abidjan.

 

En conséquence, dans l’après-midi du lundi, les indexés, Willy et Dézy, ont successivement "présenté leurs excuses" aussi bien à l’égard du policier concerné que de tous ceux qui ont déploré cette scène.

 

Jean-Cyrille OUATTARA

 

Suivez-nous sur:

Articles similaires

Laisser un commentaire