Au Mali, les enseignants menacent d'observer 5 jours de grève, avec rétention des notes, à parti du 16 décembre 2019

Huit syndicats d'enseignants maliens qui réclament entre autres, une revalorisation de la grille salariale de la corporation ont menacé vendredi "d'observer une grève générale de cinq jours, avec rétention immédiate des notes des élèves", du 16 au 20 décembre 2019.

Cette décision syndicaliste a été prise "au terme de trois jours de travaux", des syndicats de l'Education, signataires du 15 octobre 2016, relatifs à l'amélioration des conditions de vie et de travail des enseignants au Mali.
Les syndicalistes ont également menacé de reconduire ce mot d'ordre d'arrêt de travail "dans les mêmes proportions, à partir du 6 janvier 2020, si les revendications ne sont pas satisfaites".
Pour la rentrée scolaire 2019-2020 effectuée le 1er octobre au Mali, les autorités du pays ont choisi de viser un horizon meilleur en la plaçant "sous le signe de l'instauration d'une école démocratique et moderne", après une précédente année ponctuée de grèves et d'arrêts de cours.
Ange TIEMOKO

Articles similaires

Laisser un commentaire