Burkina: Le gouvernement interdit à nouveau les pétards pour divertissement

Le ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat Harouna Kaboré a rappelé lundi la mesure d’interdiction sur l’importation, la vente et la détention des pétards pour divertissement au Burkina Faso, en ces périodes des fêtes de fin d’année, évoquant le contexte sécuritaire qui continue de s’aggraver.

"Le ministre du commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat rappelle à l’intention des producteurs, importateurs, vendeurs et utilisateurs que la production, l’importation, la vente et la détention des pétards pour divertissement appelés jouets explosifs sont formellement interdites sur toute l’étendue du territoire national", a indiqué Harouna Kaboré dans une note.

Selon le ministre, "aucune dérogation, aucune exception, ne sauraient être opposables aux termes du présent communiqué", avertissant que "tout contrevenant sera sanctionné conformément aux textes en vigueur".

Le gouvernement burkinabé a instauré cette mesure sécuritaire depuis l’avènement des attaques terroristes début 2016 en vue de prévenir et permettre aux populations et aux Forces de défense et de sécurité (FDS) d’être sur leurs gardes.

 

DNG

Articles similaires

Laisser un commentaire