Prolifération des églises évangéliques en Côte d’Ivoire : le réveil du business spirituel  (ENQUETE)

    La Côte d’Ivoire n’a jamais autant mérité son surnom de “seconde nation du Christ’’. Tant les églises évangéliques et les communautés nouvelles prolifèrent dans le pays. Faut-il y voir, un réveil spirituel ? Ou est-ce un nouveau filon pour des hommes et femmes, sous le couvert du titre de guides religieux, de se faire de l’argent ? ALERTE INFO a enquêté.   A l’initiative du gouvernement, la Direction générale des cultes, a réalisé en 2018, une étude sur le recensement des associations religieuses et la géolocalisation des lieux de…

Abidjan/INJS Marcory : achat excessif de fascicules, une situation compliquée pour des étudiants (Enquête-express)

À l’Institut national de la jeunesse et des sports (INJS) Marcory, des parents d’étudiants se plaignent de l’achat excessif de fascicules, certains étudiants jugent normal, par contre d’autres trouvent qu’ils abusent, a constaté "quoi de neuf" Pour Kamate Abdoul, étudiant en licence 2 à l’INJS, les enseignants sont presque devenus des commerçants.   "Les enseignants sont presque devenus des commerçants, ils abusent vraiment, ’ils peuvent mettre tout le cours dans un seul fascicule, mais tellement ils veulent avoir beaucoup d’argent, ils font à deux. Vu que nous sommes des apprenants, on…

Côte d’Ivoire/limitation des bonus à 100%: une situation compliquée pour des gérants de cabine téléphonique à Abidjan (ENQUETE)

A Abidjan, deux semaines après la décision de l’Autorité de régulation des télécommunications / TIC de Côte d’Ivoire (ARTCI), certains gérants de cabine téléphoniques trouvent cette situation très compliquée, tandis que d’autres ne constatent aucun changement majeur, a constaté quoi de neuf.   Pour Henri Joël, gérant de cabine dans la commune de Cocody (Abidjan nord), cette décision n’est pas avantageuse, et est très compliquée.   "Cette décision ne m’arrange pas, actuellement je connais une baisse financière, ma clientèle a également diminuée. Ceux qui venaient faire transfert 5000Fcfa à cause…

Abidjan, les raisons d'une impossible fluidité routière à la veille des fêtes de fin d’année (ENQUETE-EXPRESS)

A Abidjan la capitale économique de la Côte d’Ivoire, aucune commune n’est épargnée des embouteillages monstrueux, en prélude aux  festivités  de fin d’année, a constaté Quoi de neuf.   Pour Moussa Touré, un chauffeur de minicar appelé communément "Gbaka", qui assure la ligne Adjamé-Yopougon, ces embouteillages sont provoqués par des personnes qui viennent de l’intérieur du pays et d’autres de la sous-région Ouest africaine pour se ravitailler en marchandises à Abidjan" surtout à Adjamé (Nord)".   "Tout le monde veut avoir des marchandises à moindre coût. Parce qu’à Adjamé, on…