Centre Mali: Près de "50 terroristes dont un leader islamiste neutralisés", dans des raids de Barkhane à Mopti

L'armée française a indiqué avoir neutralisé "une cinquantaine de terroristes, dont un cadre du groupe djihadiste de l’Etat islamique au grand Sahara", dans des frappes aériennes, menées du 9 au 17 février, autour de Mopti, au centre du pays.

"Ces opérations de tirs d’hélicoptères de combat, accompagnées d’un assaut héliporté, menées en deux phases ont (en plus des présumés terroristes tués), permis de détruire une trentaine de motos, deux pick-ups et de saisir de l’armement, des téléphones et du matériel électronique", a expliqué l’état-major de l’armée française, dans une note.

Ce bilan matériel et humain "très lourd, fragilise le potentiel offensif des groupes armés terroristes dans cette région", a précisé Barkhane.

Déployée au Mali depuis 2014, l’opération Barkhane, dont la mission consiste à "lutter contre les groupes armés terroristes et à soutenir les forces armées des pays partenaires (Mali, Burkina, Niger, Mauritanie, Tchad)", devrait regrouper environ 5.100 militaires d’ici à fin février.

En sept années de présence au Sahel, la plus importante opération française à l’extérieur a perdu 41 soldats dans cette lutte contre le "terrorisme".

DAB

Articles similaires

Laisser un commentaire