Côte d’Ivoire/mobile Money: Les propriétaires des points de vente suspendent leur grève

En Côte d’Ivoire, les propriétaires des points de vente mobile money ont annoncé lundi soir la suspension de leur grève après sept jours d’arrêt de travail et appelé l'Etat à "homologuer les prix et les commissions en vigueur dans (leur) secteur d'activité", ci-après le communiqué.

COMMUNIQUE DU COLLECTIF DES PROPRIETAIRES DE POINTS DE VENTE MOBILE MONEY DE COTE D'IVOIRE

"Le Collectif des Propriétaires de Points de Vente Mobile Money de Côte d'Ivoire, à l'issue de l'Assemblée Générale extraordinaire marquant la fin des 7 jours d'arrêt de travail lancé depuis le 09 août dernier, a jugé bon de dresser le Bilan des 7 jours d'arrêt de travail.

A cette occasion, le Collectif porte à la connaissance  de l'Etat de Côte d'Ivoire, des Opérateurs Mobile Money et de toute la population ivoirienne ce qui suit :

Le Collectif tient avant tout propos à exprimer ses sincères remerciements et féliciter l'ensemble des Propriétaires de Points de Vente et à leurs personnels,  qui malgré les conditions  difficiles qui sont les nôtres, ont eu le courage d'observer les 7 jours d'arrêt de travail largement suivi dans la quasi-totalité des villes, villages et localités de la Côte d'Ivoire.

Nos remerciements vont aussi à l'endroit des Médias, de tous ces organes de Presse qui n'ont ménagé aucun effort pour relayer l'information de nos actions, nous aidant ainsi à transmettre notre message à la l'opinion nationale et internationale.

Nous tenons très humblement à exprimer notre gratitude et notre respectueuse reconnaissance au Ministre de l'Emploi et de la Protection Sociale, qui depuis le début de cette crise nous a montré toute sa volonté à œuvrer à la résolution durable et à la stabilisation de notre secteur d'activité, même si nous ne sommes pas encore arrivés aux solutions  que nous espérons et attendons de toute impatience ;

Nous voulons enfin nous excuser auprès de notre aimable clientèle pour tous les désagréments qu'elle a dû subir durant ces 7 jours de fermeture de nos Points de Vente. Nous tenons une fois encore à dire à la population, que notre lutte n'est en aucun cas  de nuire intentionnellement aux intérêts des clients finaux ou encore moins de nous opposer aux efforts de lutte contre la cherté de la vie prônée par les autorités de notre pays.

Toutefois, aux regards des observations par nous faites au sortir de ces 7 jours d'arrêt de travail et dans le seul et unique but de préserver la stabilité de notre secteur d'activité, et participer au rapprochement des services financiers de base et de garantir la disponibilité et la proximité des services Mobile Money à notre chère population, en tout temps, en tout lieu et en toute circonstance ; et aussi de permettre  aux Prestataires de couvrir les charges de fonctionnement de nos Point de Vente, d'avoir les moyens de travailler dans des conditions sécuritaires minimales et de vivre un temps soit peu décemment de notre activité, le collectif a adopté à l'unanimité les résolutions suivantes :

  1. La reconduction de l'application des Frais de Prestation de Proximité de 100 Francs par transaction.  Le montant de ces Frais de Prestation de Proximité pourra au cas échéant subir des modifications soit à la baisse soit à la hausse voire à la suppression en fonction de la suite des négociations avec nos autorités et les opérateurs.

 

En effet, nous attendons de l'Etat  d'homologuer les prix et les commissions en vigueur dans notre secteur d'activité tout en garantissant la pérennité des Prestataires des services Mobile Money que nous sommes.

 

  1. Nous demandons aux Opérateurs de rétablir immédiatement et sans délai les comptes de nos collègues qui ont été résiliés pour cause d'application des Frais de Prestation de Proximité. Pour ce faire, nous accordons un délai d'une semaine à l'opérateur Orange, à compter de ce jour en vue de remettre en activité les comptes abusivement résiliés. Au-delà de ce délai, le Collectif se trouvera dans l'obligation de prendre les responsabilités qui s'imposent à lui, en de telles circonstances.

 

  1. Nous en appelons à tous nos camarades PDV de tourner dos à l'opérateur wave au vu des exactions et de ses agissements non conciliant exercés sur certains de nos camarades. Cet opérateur est venu détruire tout un écosystème et les emplois générés. Il est à la base denos malheurs. Nous ne saurons continuer de tolérer de tels agissements".

 

Fait à Abidjan , le 15 Août 2022

 

Pour le Collectif des PDV

 

SYNAM-CI       AMIMOMOCI    SYMOPCI       APDVCI        ATASCI

 

Suivez-nous sur:

Articles similaires

Laisser un commentaire