Côte d’Ivoire/Mobile Money: Réplique des opérateurs aux propriétaires grévistes des points de vente

 

Avec la grève des propriétaires des points de vente mobile money (PDV) en Côte d’Ivoire, les opérateurs Orange, MTN et Moov ont décidé de maintenir leurs agences ouvertes ce long week-end pour permettre à leurs clients d’effectuer leurs opérations.

 

Après la décision du collectif des propriétaires de points de vente mobile money de reconduire de leur mouvement jusqu’à lundi, pour non-satisfaction de leurs revendications, la réponse des opérateurs ne s’est pas fait attendre.

 

Réaménagement des horaires dans les agences

 

Pour satisfaire leurs clients les agences ont réaménagé leurs horaires et communiqué des listes de partenaires "pour mieux servir" les abonnés.

 

"Nous resterons ouverts pour vous permettre d’effectuer vos dépôts et retraits d’argent dans toutes les agences et points services, excepté plateau", informe Moov-CI.

 

De son côté, le leader du marché Orange a également décidé de maintenir ses agences "ouvertes du 13 au 15 août pour (les) opérations".

 

"Nous avons essayé de corser un peu le service pour que les clients puissent faire leurs transactions. Les agences ont travaillé ce week-end", a confié un cadre de MTN.

 

Chez cet opérateur, l’heure de fermeture des agences a été repoussée à 18H (GMT et locale) contre 16H initialement.

 

Dans des messages à leurs clients, tous les opérateurs ont aussi communiqué des listes de stations-service, microfinances et banques partenaires pour les opérations mobile money.

 

"Tout le monde ne peut pas aller dans les points cités, privilégiez la proximité, discutez avec les agents des points de vente", grogne un abonné.

 

Après quatre jours d’arrêt du 09 au 12 pour protester contre les "abus" des opérateurs Wave et Orange, les propriétaires des points de vente ont prorogé leur grève jusqu’au 15 août.

 

Ils protestent contre la désactivation "de manière unilatérale" des comptes de certains PDV qui ont décidé d'instaurer des frais de service pour supporter la baisse de leurs revenus.

 

Depuis juin, chaque prestation dans les PDV est rémunérée à 100 FCFA suite à un mouvement du collectif pour protester contre la baisse de leurs revenus.

 

"A l'époque pour un retrait de 10.000 FCFA sur le compte d'un client qui payait 500 FCFA, le PDV recevait 125 FCFA. Plusieurs fois ce montant de commission a été révisé à la baisse, mais les PDV acceptaient cela malgré eux-mêmes", explique le collectif.

 

L’arrivée de Wave sur le marché a bouleversé le marché du mobile money avec "une offre alléchante" aux PDV et la baisse des tarifs aux clients.

 

Cette baisse mécanique du prix aux clientx a occasionné une baisse des revenus des opérateurs.

 

Au premier trimestre 2022, MTN Côte d'Ivoire a réalisé "5,2 milliards FCFA" de recettes sur le mobile money contre "9,6 milliards FCFA" à la même période en 2021, soit "une perte de plus de 3 milliards FCFA".

 

Selon les données statistiques de l’Autorité de régulation des télécommunications de Côte d’Ivoire (ARTCI) Orange a récolté deux milliards et Moov 551 millions FCFA à la même période.

 

Ces opérateurs de téléphonie mobile qui ont revu à la baisse les frais des transactions en mobile money pour s’aligner sur la concurrence imposée par Wave, sont revenus sur leurs grilles tarifaires aux PVD après que Wave a baissé de moitié les revenus des PDV.

 

Pour le moment, les propriétaires prévoient l’instauration de nouveaux tarifs "allant de 100 à 500 FCFA, selon le montant de la transaction" à partir de mardi.

 

EFI

Suivez-nous sur:

Articles similaires

Laisser un commentaire