Côte d’Ivoire/troisième mandat d’Alassane Ouattara: "les germes de déstabilisation de la Côte d’Ivoire" (Maurice kakou Guikahué)

Le secrétaire exécutif du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, opposition), Maurice Kakou Guikahué, a estimé vendredi à Abidjan, que "la candidature", pour un troisième mandat présidentiel le 31 octobre, d’Alassane Ouattara, est "anticonstitutionnelle", et met "les germes de déstabilisation de la côte d’Ivoire", dans une interview sur Radio France internationale (RFI).

"Le président de la République vient de violer la constitution, sa candidature est "anticonstitutionnelle" et met "les germes de déstabilisation de la côte d’Ivoire", a déclaré M. Guikahué.

"Meurtri et déçu", le secrétaire exécutif du Pdci entend présenter toutes ses excuses aux bétés (peuple du sud-ouest ivoirien dont il est issu), pour les avoir trompé en leur disant, sous la mission commandée par Alassane Ouattara, des choses qui ne sont pas exactes aujourd’hui".

Ancien vice-président du directoire du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, parti au pouvoir), Guikahué s’est dit être un "acteur principal" de la préparation du vote de la constitution de 2016, et qu’à cette époque, le président l’avait rassuré, "la main sur le cœur" qu’il ne serait pas candidat en 2020.

A la veille du soixantième anniversaire de l’indépendance de la Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara (78 ans) a annoncé sa candidature à l’élection présidentielle prévu dans deux mois, après le décès de son dauphin Amadou Gon Coulibaly. Cette annonce a donné lieu à plusieurs manifestations du côté de l’opposition.

 

Hyanick TIOYE

Articles similaires

Laisser un commentaire