CPI: Le Malien Al Hassan plaide "non-coupable"

Pour sa première comparution en procès mardi devant la Cour pénale internationale (CPI), l’ancien commissaire de police de Tombouctou a plaidé "non-coupable" pour les faits de crimes de guerre et crimes contre l'humanité qui lui sont reprochés.

Al Hassan Ag Abdoul Aziz Ag Mohamed Ag Mahmoud, membre de la coalition des groupes armés Ansar Dine et Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), lors de l’occupation djihadiste au Mali entre janvier 2012 et mars 2013 est accusé par le bureau du procureur "de tortures, viols, assassinat, destruction de biens publics".
Mardi, après la lecture des charges retenues contre lui, Al Hassan a plaidé "non-coupable". Le procès c’est donc poursuivit avec les déclarations liminaires de l’accusation, soutenues par la présentation des éléments de preuves à charge.
Après trois jours de débat, le procès reprendra le 25 août 2020, avec la poursuite de la présentation des éléments de preuves de l'Accusation et la présentation de ses témoins devant les juges.
Al Hassan avait été remis à la CIP le 31 mars 2018, quatre jours après son arrestation le 27 mars au Mali. De juillet 2019, au 11 mai 2020, les procédures judiciaires contre l’ancien chef de la police de Tombouctou ont suivi leur cours, de l'audience de confirmation des charges, jusqu’au renvoi de l'affaire en procès.
Ange TIEMOKO

Articles similaires

Laisser un commentaire