Décathlon à Songon (REPORTAGE)

La visite du site immobilier de Songon Kassamble (Côte d’Ivoire), se déroulait normalement.

Tous les chefs de villages, les représentants du Gouvernement et les journalistes jouaient parfaitement leur rôle.

Le secrétaire d’Etat invité de la cérémonie, habillé dans un costume bleu, une chemise blanche et un chapeau de noble sillonnait l’immense cité.

Subitement l’on entend des cris d’effervescence d’un groupe de personnes sortie de leur maison respective.  C’étaient les rares habitants de ladite cité. " Venez oh venez la Radiodiffusion télévision ivoirienne (RTI) est là oh, venez ont ils vont nous montrer à la télévision", clamait une dame vêtu de tricot de publicité et d’un morceau de pagne.

A la vue des caméras, cette dame qui a souhaité gardé l’anonymat, a déploré la situation terrible de manque d’eau courante dans les différentes maisons. En effet, sous ce soleil  ardent comparable à une fournaise de bois, défilais des femmes qui partaient à la recherche de la source de vie (eau).Munies de plusieurs bidons vert de 20 litres, avec un morceau de pagne (mon étoile brille) et d’autres avec des pagnes multicolores.

Cette femme anonyme, a clairement expliqué qu’elles avaient un grand problème d’eau et que tous les foyers achètent de l’eau dans les fontaines de constructions à proximités. "Nous payons l’eau chaque jour, on peut payer l’eau trois mille franc par jour", a-t-elle affirmé. Nous sommes fatiguées de payer l’eau chaque jour, on souffre oh on souffre ", a-t-elle ajouté.

Ce tour dans cette cité, a pu montrer au grand jour, les difficultés que bravent les populations pour simplement vivre dans leurs propres maisons. C’est réellement un décathlon dans l’immobilier.

Le secrétaire d’Etat chargé de la construction des logements sociaux, a assuré les populations de la "ville en devenir", que l’Etat s’active à régler les problèmes d’eau, de courant et de canalisations.

 

Amandine YOBOUE

Articles similaires

Laisser un commentaire