La CEI souhaite "une nouvelle alliance avec les ivoiriens" pour les prochaines présidentielles

Le président de la Commission électorale indépendante, Ibrahime Kuibiert Coulibaly a souhaité vendredi à Abidjan "une nouvelle alliance avec les ivoiriens" pour les prochaines présidentielles "par la qualité de travail" de son institution, lors d’une cérémonie.

"Il s’agit pour chacun d’œuvrer en sorte que 2020 soit l’année d’une nouvelle alliance" qui "doit s’établir de façon durable et définitive, entre notre institution et nos concitoyens par la qualité de notre travail et la justesse de nos propos et discours", a souhaité M. Coulibaly qui s’exprimait lors de ses présentations de vœux à ses collaborateurs.

Il les a "tous" invité à "démontrer, à travers un engagement sans faille", leur "souci permanent d’offrir aux ivoiriens une élection libre, transparente, juste et paisible".

Le président de la CEI leur a par ailleurs demandé  "de garder le cap", ajoutant "soyons convaincus que nous pouvons bien faire et réussir notre mission dans le respect des délais et procédures que nous imposent les lois, garantes d’équité et de justice".

Sur 549 postes de présidents de commissions locales, l’organe électoral avait annoncé mercredi 529 remportés par le parti au pouvoir contre 20 pour l’opposition.

Depuis le 3 décembre dernier, la CEI a procédé à l’installation de différentes commissions régionales "sur toute l’étendue du territoire national" et prévoit en février celles des représentations diplomatiques.

Elu en septembre dernier pour six ans non renouvelable, Ibrahime Kuibiert Coulibaly a succédé à Issouf Bakayoko, le président de la précédente CEI qui avait proclamé les résultats de l’élection présidentielle de 2010 qui ont plongé la côte d’Ivoire dans une crise post-électorale avec un bilan officiel de 3.000 morts.

DAG

 

Articles similaires

Laisser un commentaire