« Le discours sur l’émergence africaine est une sorte de d’illusion » (kakou nubukpo)

L’économiste togolais, Kako Nubukpo a affirmémercredi que "le discours sur l’émergence africaine est une sorte d’illusion», dans un entretien accordé à Radio France internationale sur son ouvrage L’urgence africaine, changeons de modèle de croissance.

"Le discours sur l’émergence africaine est une sorte de d’illusion" a affirmé l’économiste togolais, Kako Nubukpo.

"Le discours sur l’émergence sert d’une part à donner espoir aux populations, d’autre part à attirer des investisseurs étrangers"a poursuivi M. Kako Nubukpo.

"Il permet de donner de la légitimité au travail des dirigeants africains en termes de performance économique", a-t-il conclu.

Le terme émergence qui, s’il signifie que des « mutations socio-économiques profondes » sont à l’œuvre a remplacé le mot développement et est employé pour définir ce qui serait la nouvelle trajectoire de l’Afrique subsaharienne.

Ainsi, sur 54 pays africains, 37 ont lancé un plan visant à devenir émergent à moyen terme.

Depuis plus d’une décennie, ce concept domine le discours sur l’Afrique et une conférence sur l’émergence a lieu chaque année à l’initiative du président de la Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara.

« L’Urgence africaine. Changeons le modèle de croissance », titre de la nouvelle œuvre de Kako Nubukpo, connu pour son combat contre le franc CFA, interpelle surtout les gouvernants africains sur la façon dont leur politique économique prend en compte la volonté des populations. Il invite par ailleurs les africains à abandonner un certain nombre d'idées reçues sur le continent.

Alam Dorine Banga

Articles similaires

Laisser un commentaire