Le gouvernement ivoirien juge "regrettable" les échauffourées entre les forces spéciales et la police

Le porte-parole du gouvernement, Sidi Touré, a affirmé mercredi que les échauffourées qui ont eu lieu entre les forces spéciales et la police à la préfecture de police d’Abidjan sont "regrettable", lors du conseil des ministres tenu à Dimbokro (centre de la Côte d’Ivoire)

« Ceci est regrettable, c’est un malheureux incident », a déclaré le porte-parole du gouvernement, Sidi Touré.

M. Touré a indiqué que «les enquêtes se poursuivent » pour situer les responsabilités.

Le 19 septembre 2019 des heurts ont été observés à la préfecture de police d’Abidjan entre un détachement des forces spéciales partis pour libérer un des leurs interpellé lors d’une opération de rafle générale. Suite à cet évènement les forces spéciales et la police avaient annoncé l’ouverture d’une enquête pour situer les responsabilités.

Le lendemain des faits, le commissariat de Yamoussoukro (capitale politique) a été attaqué par des individus non identifiés blessant un policier.

Le 21 septembre des individus non identifiés ont attaqués les locaux du lycée classique de Cocody, situé à l’est d’Abidjan où se tenait un concours de la police nationale.

Jeanne Dina Kitoko

Articles similaires

Laisser un commentaire