Le Mali annonce une vaste opération antiterroriste, en mars 2020, pour cinq ans

Le Premier ministre malien Boubou Cissé s’est fait expliquer jeudi par l’état-major général des armées maliennes à Bamako, la nouvelle opération antiterroriste, dénommée "CONOPS", dont le démarrage effectif sur le terrain est prévu en mars 2020.

Cette nouvelle opération militaire qui sera basée sur l’offensive à outrance et remplacera l’opération DAMBE actuellement en vigueur, a  été "initiée à la demande du chef suprême des armées (le chef de l'Etat malien Ibrahim Boubacar Kéita), pour éradiquer le terrorisme sur toute l’étendue du territoire" malien, a expliqué le commandement militaire.

"L’objectif final de cette approche est la stabilité, le renforcement de l’autorité de l’Etat, la paix, le développement durable, et surtout la libre circulation des personnes et de leurs biens", selon les autorités maliennes, précisant que "l'opération durera cinq ans et concernera tout le territoire au millimètre prêt".

Après le coup d’Etat de 2012 au Mali, le pays a connu un vaste mouvement de rébellion à dominance Touareg, accompagné plus tard par une invasion terroriste.

Près de huit ans après, ces groupes armés contrôlent toujours la plupart des villes du Nord du Mali et le pays tout entier est confronté quasi quotidiennement à des violences multiformes qui ont fait plusieurs morts.

Ange TIEMOKO

Articles similaires

Laisser un commentaire