Le mouvement de Soro invite la justice française à enquêter sur le contrat de construction du métro d'Abidjan

Générations et peuples solidaires (GPS, opposition) mouvement de l’ex-chef de la rébellion Guillaume Soro visé par un mandat d’arrêt a invité lundi à Paris, la justice française à enquêter sur le contrat de construction du métro d'Abidjan, dans un communiqué.

 

"En effet, de gros contrats juteux, sulfureux et teintés de corruption, en l’occurrence la construction du métro d’Abidjan concédé au coût faramineux de 1,5 millions d’euros soit environ de 1000 milliards de francs CFA et le projet d’extension de l’aéroport d’Abidjan concédé en pleine campagne électorale" (…), C’est pourquoi, " GPS appelle les juridictions internationales notamment françaises à se saisir de ces dossiers suscités. ", indique la note.

 

"Ceci achève de convaincre les plus sceptiques si besoin en était, qu’il y’a une inversion de l’échelle des valeurs de la démocratie et les rend plus détestable", précise le communiqué du mouvement de Guillaume Soro.

Par ailleurs, ce mouvement a tenu à " (dénoncer) de telles pratiques qui violent la loi Sapin en France ainsi que les règles et pratiques de l’Union européenne (UE)". Pour le GPS "le combat pour une Afrique libre et démocratique demeure son leitmotiv".

 

"Générations et peuples solidaires continuera à s’opposer aux troisièmes mandats et aux Présidences à vie en Afrique. C’est pour toutes ces raisons qu’il urge que l’opposition politique se réveille et porte haut le flambeau du combat pour la démocratie et l’État de droit", précise le communiqué lu par Maître Affoussiata Bamba Lamine.

 

Le 26 novembre dernier, l’annonce de la future ligne 1 du métro d’Abidjan dont le coût devrait avoisiner les 1,5 milliard d’euros a été faite par une société française. Ce métro long de 37 kilomètres, desservira 18 stations, du nord (Station Anyama Centre) au sud (Station Aéroport) de la capitale ivoirienne.

 

Emmanuel DJE BI

 

 

Suivez-nous sur:

Articles similaires

Laisser un commentaire