"Les catastrophes naturelles déplacent trois fois plus de personnes que les conflits"(António Guterres)

"Les catastrophes naturelles déplacent trois fois plus de personnes que les conflits" a déclaré, le secrétaire général de l'Organisation des nations unies (ONU), António Guterres dans le cadre de la célébration ce jour, de la journée internationale de la paix, dans une note.

"Les catastrophes naturelles déplacent trois fois plus de personnes que les conflits, forçant des millions de gens à quitter leurs foyers et à rechercher la sécurité ailleurs" a déclaré le secrétaire général de l'ONU, António Guterres.

"Les mouvements massifs de populations affectent tous les pays sur tous les continents" a poursuivit M. Guterres.

Les changements climatiques constituent des" menaces évidentes pour la paix et la sécurité internationale" selon le secrétaire général de l'ONU, António Guterres.

En 2015, les États membres des Nations Unies ont adopté des objectifs de développement durable notamment le n°13 traitant de la lutte contre les changements climatiques qui fait appel à" des mesures immédiates" prises par tous pour" améliorer" l'éducation sur le changement climatique , parce qu’ils avaient compris que ce ne serait pas possible de construire un monde pacifique si des mesures n'étaient pas prises pour" garantir la protection et les droits de tous les peuples

Placée sous le thème de l’action climatique cette année, la Journée internationale de la paix instituée depuis 1981 est célébrée chaque 21 septembre dans le monde entier. L'Assemblée générale des Nations Unies, dans sa résolution 55 /282 en date du 7 septembre 2001, a déclaré que cette journée serait consacrée au renforcement des idéaux de paix au sein de toutes les nations.

Cette déclaration intervient en prélude, le 23 septembre prochain d’un sommet qu’organisent les Nations Unies pour l'action sur le climat, au cours duquel seront présentés des plans " concrets et réalistes" pour " accélérer" les mesures de mise en œuvre de l'Accord de Paris (COP21) du 30 novembre au 12 décembre 2015, le premier accord universel sur le climat suite aux négociations pour la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques.

Dorine Alam Banga

                                                                                     

 

 

 

 

 

 

 

Suivez-nous sur:

Articles similaires

Laisser un commentaire