L'Union européenne annonce une aide humanitaire supplémentaire de 23 milliards FCFA en faveur de la région du Sahel

La Commission européenne a annoncé mercredi le décaissement d'une enveloppe supplémentaire d'aide humanitaire de 35 millions d'euros, soit 23 milliards de FCFA en faveur des pays de la région africaine du sahel, à l'issue d'une réunion.

 

"De la Mauritanie au Tchad, de nombreuses populations vulnérables sont menacées par la famine en raison de l'insécurité croissante et de la multiplication des conflits au Sahel", a déclaré le commissaire chargé de l'aide humanitaire et de la gestion des crises, Christos Stylianides, soutenant que "la survie d'un nombre nettement plus important de personnes dépend de l'aide humanitaire que nous apportons".

 

"Le financement annoncé sera alloué à des organisations humanitaires présentes au Burkina Faso, au Tchad, au Mali, en Mauritanie et au Niger et servira", a poursuivi Christos Stylianides, expliquant que ce fonds servira à "améliorer l'accès à la nourriture et aux services sociaux de base, tels que les soins de santé, la protection et l'éducation", ainsi qu'à "aider les personnes déplacées de force par les conflits dans la région et les communautés qui les accueillent".

 

Avec une contribution cumulée de près de 123 milliards de FCFA sous forme d'aide humanitaire au Sahel, au cours de cette année 2019, l'UE est l'un des principaux pourvoyeurs de cette zone, selon la commission européenne.
Au Sahel, les populations sont confrontées à des menaces multiples, telles que les conflits armés, les chocs climatiques, les pénuries alimentaires et les carences nutritionnelles ainsi que les épidémies.

 

L'UE estime que dans les cinq pays du Sahel (Burkina, Tchad, Mali, Mauritanie et Niger) 12,7 millions de personnes ont besoin d'une aide humanitaire d'urgence, dont plus de 4,3 millions, dans un besoin alimentaire d'urgence.

 

Depuis janvier 2019, plus de 520.000 personnes supplémentaires ont été déplacées dans la région du sahel en raison des conflits qui s'étendent rapidement et des pressions sur la disponibilité de denrées alimentaires, a affirmé l'UE, estimant que le nombre total de ces déplacés a atteint désormais 2,04 millions de personnes.
ETI

Articles similaires

Laisser un commentaire