Lutte antiterroriste au Burkina: Des Forces de sécurité accusés de "crime" contre les populations civiles

Au Burkina, Le Collectif contre l’impunité et la stigmatisation des communautés (CISC) a dénoncé des "crimes perpétrés contre les populations civiles sous le prétexte fallacieux de lutte contre le terrorisme" et invité le président de la Transition Paul-Henri Damiba "à recadrer l’action de certains éléments de l’armée", dans une note.

 

"Au cours de ces derniers jours (des) crimes ont été perpétrés contre les populations civiles victimes de ciblage", a déploré le secrétaire général du CISC Daouda Diallo, dans le communiqué.

 

M. Diallo a cité entre autres "8 civils exécutés par des militaires à Oursi, et 14 personnes tuées par des hommes en treillis militaires burkinabés".

 

Le CISC a également expliqué avoir été saisi "de cas d'enlèvements suivis d’exécutions sommaires" dans le village de Taffogo, au centre-nord et "les présumés auteurs ont été décrits comme étant des FDS"

 

"Il faut que ces crimes contre l’humanité cessent", a demandé le collectif qui "interpelle certains éléments des FDS à arrêter la pratique d'enlèvements de civils suivis d’exécutions sommaires et extrajudiciaires sous le prétexte fallacieux de lutte contre le terrorisme".

 

Le CISC a invité M. Damiba "à recadrer l’action de certains éléments de l’armée qui résument la lutte antiterroriste à une simple extermination des villages occupés par une communauté précise".

 

Pour le collectif, "la lutte antiterroriste ne sera jamais gagnée ni par des crimes de masse sur un fond de délit de faciès et de stigmatisation, ni en assassinant des personnes vulnérables comme les sourds-muets, les vieillards, les aveugles et les malades mentaux".

 

Il a rappelé "qu’il faut impliquer des personnes de bonne moralité et non des VDP (Volontaires pour la défense de la patrie) de moralité douteuse qui profitent de cette lutte pour assassiner les personnes avec lesquelles ils avaient des différents et emporter leurs biens".

 

EFI

Suivez-nous sur:

Articles similaires

Laisser un commentaire