Mali: trois Casques bleus tués dans l’explosion d’une mine, près de Kidal

Trois Casques Bleus de la Mission onusienne au Mali (MINUSMA) ont été tués dimanche et quatre autres blessés, dans l’explosion d’une mine dans les environs de Aguelhok, région de Kidal, ont indiqué les responsables de la mission, dans une note.

"L’incident est survenu suite à l'explosion d'engins explosifs improvisés (EEI ou mine) alors que les Casques bleus effectuaient une patrouille de routine", a expliqué la MINUSMA.
"Nous devrons conjuguer tous les efforts afin d'identifier et d'appréhender les responsables de ces actes terroristes pour qu'ils répondent de leurs crimes devant la justice", a soutenu le chef de la Mission onusienne, Mahamat Annadif.
Le gouvernement malien a condamné "cet acte terroriste", qu’il a qualifié de "lâches et barbare ayant ont pour seul objectif de saper le processus de maintien de paix et de stabilisation en cours au Mali".
Un Casque bleu de la Mission des Nations unies au Mali (MINUSMA) en faction à Kidal, dans le Nord du pays est décédé mardi, après avoir été piqué par un scorpion, a fait savoir jeudi Olivier Salgado, le porte-parole de la mission.
Le 5 mai, un Casque bleu de la MINUSMA est décédé après avoir subi de multiples piqûres de scorpion alors qu'il était en faction au camp de la MINUSMA à Kidal.
Ces trois décès portent à quatre le nombre de Casques bleu tués au Mali depuis le début de l’année 2020.
En 2019, "22 Onusiens de la MINUSMA sont morts au Mali, soit la mission la plus dangereuse au monde", selon l’ONU.
Ange TIEMOKO

Articles similaires

Laisser un commentaire