Micro-trottoir : pour des Ivoiriens, le départ de Kandia Camara pourra améliorer le système éducatif

Suite à la nomination de  Mariatou Koné, ex-ministre de la Solidarité, de la cohésion sociale et de la lutte contre la pauvreté, à la tête de l’éducation nationale, des Ivoiriens ont estimé que le départ de Kandia Camara pourra améliorer le système éducatif, au micro de quoideneuf.info.

 

Roméo Gbla, agent commerciale

"Ce départ est tout ce qu’il y a de bien dans ce nouveau gouvernement"

"Ce départ est tout ce qu’il y a de bien dans ce nouveau gouvernement, car le système éducatif pourra enfin être amélioré. Depuis 2011 qu’elle était ministre de l’Education nationale, et rien n’a changé positivement, bien au contraire, nous faisions face à une école ivoirienne dépravée, médiocre. L’on n’avait jamais vu cela auparavant".

 

Athanase Kouassi, parent d’élève

"Le départ de Kandia camara du ministère de l'Education Nationale marque la fin de 10 années de médiocrité dans le système éducatif ivoirien"

 

"Je pense que le départ de Kandia camara du ministère de l'éducation nationale marque la fin de 10 années de médiocrité dans le système éducatif ivoirien. Je le dis parce que sous son mandat, une  baisse du niveau intellectuel a été constatée, et les élèves  avaient pris goût à la facilité.  Malgré leur faible niveau, le taux de réussite aux examens croissait chaque année ce qui est déplorable. Nous avions l'impression que le gouvernement privilégiait la quantité au lieu de la qualité.  J'espère que celle qui la succède va œuvrer à rehausser le niveau des élèves et éradiquer le phénomène de tricherie aux examens qui a pris de l'ampleur sous le règne de Kandia".

 

 

Annick Abalé, pâtissière

"Son départ est ce qu’il y avait  de meilleur à faire depuis tout ce temps"

 

"Avec tout ce que l’école ivoirienne a traversé, sous son mandat, son départ est ce qu’il y avait de meilleur à faire depuis tout ce temps. Je souhaite juste que sa remplaçante pourra rehausser l’image du système éducatif".

 

Ivan Yao, étudiant en master 1 de droit

"Elle n’était pas apte pour ce poste ministériel qu’elle occupait"

" C’est déjà une bonne nouvelle vu le niveau et le rang de la Côte d’Ivoire sous son mandat. Et faut dire aussi qu’elle n’était pas apte pour ce poste ministériel qu’elle occupait. Le système éducatif d’un pays est très important dans le développement, et nécessite beaucoup de rigueur de travail donc faut avoir une certaine expérience et un niveau très élevé dans le domaine de l’enseignement pour pouvoir occuper ce poste".

 

 

Parcoeur Fico, instituteur

"Il n’y avait aucune rigueur dans le système éducatif"

"A son arrivée tout a changé, le nombre de point au BEPC a baissé, un enfant avec 16 de moyenne annuellement  est 5e de sa classe, le 1er aura combien alors ? Il n’y avait aucune rigueur dans le système éducatif, son départ est tout ce qu’on souhaitait".

 

 

Hermine Okrou, aide-soignante.

"Le fait qu’elle ne soit plus ministre est ce qu’il y a de mieux, tant pour l’école ivoirienne que pour elle-même"

 

" Le fait qu’elle ne soit plus ministre est ce qu’il y a de mieux, tant pour l’école ivoirienne que pour elle-même. Je pense que ce départ nous permettra de constater un changement positif, car celle qui la remplace s’y connait puisqu’elle a un bagage intellectuel qu’il faut".

 

 

Epiphanie GBOLIE

 

 

 

Suivez-nous sur:

Articles similaires

Laisser un commentaire