Pour la jeunesse de l’opposition ivoirienne, le "mot d'ordre de désobéissance civile demeure en vigueur"

La jeunesse de l’opposition ivoirienne a affirmé vendredi à Abidjan que le "mot d'ordre de désobéissance civile lancé par le Président Henri Konan Bédié est et demeure en vigueur", face à la presse.

 

"Le mot d'ordre de désobéissance civile lancé par le Président Henri Konan Bédié est et demeure en vigueur", a affirmé cette jeunesse.

 

Selon elle, à la veille de cette déclaration, "un groupe d’imposteurs s’est permis de déclarer au cours d’une conférence de presse, la fin de la désobéissance civile."

 

C’est pourquoi, la jeunesse de l’opposition a tenu à affirmer que  le "(Porte-parole de ce groupe) est un usurpateur." Et, "Il n’a donc ni la qualité, ni la compétence pour parler au nom de la société civile encore moins au nom de l’opposition."

 

L'opposition avait, au nom du président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, opposition) Henri Konan Bédié, appelé le 20 septembre 2020 à la "désobéissance civile" face à ce qu’elle considère être la "forfaiture" de la candidature à un troisième mandat du président de la République, Alassane Ouattara.

 

Cet appel à la désobéissance civile a été pris en présence des principales formations politiques qui s'opposent au troisième mandat du président ivoirien.

 

Emmanuel DJE BI

 

 

 6 

Articles similaires

Laisser un commentaire