Recrudescence de la violence (COGITO)

 

 

A huit mois des élections  présidentielles d’octobre 2020, les partis et groupements politiques organisent  des meetings  pour la présentation de leur objectif  à leurs partisans. C’est dans ce cadre, que la plateforme politique et coalition pro-Gbagbo Ensemble pour le démocratie et la souveraineté(EDS) a convoqué ses militants à une grande manifestation  . Mais  la surprise du siècle a surgi ; la Radiodiffusion télévision ivoirienne(RTI) a été huée et excommuniée  de cette rencontre par les militants pro-Gbagbo.

C’est déplorable et insupportable ! Comment parler de démocratie, de réconciliation vraie et de paix durable en Côte d’Ivoire, si de tels agissements se produisent ? Qu’est ce qui nous attend en octobre 2020 ?

Vous parlez tous d’élections apaisées mais c’est le contraire qui est démontré dans le comportement !  Qui leurrons nous ? Cette humiliation et discrimination envers la RTI est cruelle et injuste. "La paix, ce n’est pas un vain mot  mais c’est un comportement ", a déclaré le père de notre nation Félix Houphouët Boigny.

La paix se trouve dans le comportement. Franchement, en chassant la RTI de cette manifestation, les militants de L’EDS ont montré qu’ils sont acteurs  de la violence et ne sont pas prêts pour une réconciliation vraie, sincère et une paix durable.

Les populations ne sont pas rassurées avec cette situation de défiance, je dirai même de vengeance !

Les innocents (citoyens) ne doivent plus payer  de leur vie pour les  erreurs des coupables (les politiciens) .

Où sont passées  les valeurs qui incarnent notre pays telles que l’union, la paix, l’entente, la cohésion sociale ?  La Côte d’Ivoire est notre héritage à tous ! Allons nous le bafouer  ou  mieux le gérer ? Dommage, vous avez activé  davantage la sirène de la peur et de la frayeur dans l’esprit des populations.

Ressaisissez vous et bâtissez une Côte d'Ivoire  paisible  et indivisible .Revenez à votre premier amour, la non violence.

 

Charlène ALLASSI

 

 

 

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire