Violences en Côte d’Ivoire : Amnesty International appelle les autorités à veiller à la protection des droits humains

Amnesty International, a appelé vendredi, les autorités ivoiriennes à veiller à la protection des droits humains, après les manifestations qu'a connu le pays dans le cadre de l'appel à la désobéissance civile lancé par l'opposition, dans un communiqué.

 

"Les autorités doivent veiller à la protection des droits humains de toutes les personnes, indépendamment de leurs affiliations politiques, avant, pendant et après l'élection", a indiqué la note.

 

Suite à la décision du président ivoirien Alassane Ouattara de se présenter aux élections présidentielles du 31 octobre 2020 afin de briguer un troisième mandat, des partis d'opposition ont appelé la population à la désobéissance civile, ce qui a entraîné des manifestations, des violences et des arrestations un peu partout dans le pays.

 

L'organisme œuvrant pour les droits de l'homme a également demandé que "les groupes d'opposition dénonçant l'élection ou appelant à son boycott doivent être autorisés à exercer leur droit de liberté d'expression et de réunion pacifique" et "dans le même temps, les personnes choisissant de participer au scrutin doivent pouvoir le faire librement et en toute sécurité.

 

Elle a aussi appelé les autorités à "libérer immédiatement et sans condition toute personne arrêtée arbitrairement pour avoir appelé ou participé à une manifestation pacifique contre la candidature d'Alassane Ouattara".

 

Dieudonné Jr KOUASSI

Suivez-nous sur:

Articles similaires

Laisser un commentaire