Zimbabwe: Le corps de Robert Mugabe "n'ira pas au Champ national des héros " (Leo Mugabé)

L'un des neveux de l’ex-président zimbawéen Robert Mugabe, Leo Mugabe a annoncé jeudi que le corps de son oncle n'ira pas au "Champ national des héros", monument dédié aux " héros nationaux " comme l'ont souhaité les autorités du Zimbabwé, selon l'AFP.

" Son corps sera exposé à Kutama (son village) dimanche soir et il sera enterré dans l’intimité lundi ou mardi. Il n’ira pas au Champ national des héros. "

Avant d’ajouter : " c’est la décision prise par la famille ".

Un bras de fer a lieu en ce moment entre la famille et les autorités du pays sur le lieu de l'enterrement du défunt.

Décédé il y a six jours à Singapour où il se faisait soigner depuis quelques mois, la dépouille de Robert Mugabe a été rapatriée mardi au Zimbabwé. Le gouvernement, l'ayant proclamé " héros national " dès sa mort, a déclaré souhaiter inhumer l'ancien chef d'Etat au coeur du monument dédié aux " héros de la Nation ".

Selon la ministre zimbabwéenne de l’Information, Monica Mutsvangwa,la dépouille de Robert Mugabe doit être exposée au stade Rufaro à partir de ce jeudi, dans la banlieue de Harare, pour permettre à la population de tout le pays de rendre hommage à " l’illustre héros de la guerre de libération ".

Le début des funérailles officielles auront lieu samedi matin dans l’immense stade national des sports de la capitale, Harare, où de nombreux chefs d’État,ainsi que les dirigeants de grands pays « amis » tels que la Chine ou Cuba sont attendus.

Mais l’entourage de Robert Mugabe et les chefs traditionnels s’y oppose, arguant que le défunt avait exprimé le voeu d’être inhumé dans le village de Zvimba, où il possédait une maison.

Depuis la chute de Robert Mugabe, les relations de l’ex-président et de sa famille avec son successeur, Emmerson Mnangagwa, qu’il a qualifié de « traître », sont notoirement mauvaises. En novembre 2017, l’armée l’avait poussé vers la sortie après sa décision de limoger Emmerson Mnangagwa sur l’insistance de son épouse, Grace, qui convoitait alors de plus en plus ouvertement la succession de son époux.

Le 18 avril 1980, Robert Mugabe a pris les rênes de l’ancienne Rhodésie sous domination blanche des mains de son ancien dirigeant blanc, Ian Smith. Après 37 ans, un putsch militaire l'a poussé à la démission.

Jocelyne Liadé 

Articles similaires

Laisser un commentaire