Côte d'Ivoire: la suspension des manifestations sur la voie publique prorogée jusqu'au 1er novembre

La mesure de suspension des manifestations sur la voie publique, qui s’achevait le 14 octobre, a été prorogée jusqu’au 1er novembre en Côte d’Ivoire, où la campagne électorale pour la présidentielle du 31 octobre s’est ouverte jeudi, a annoncé le gouvernement ivoirien dans un communiqué.

“La mesure de suspension des marches, sit-in et autres manifestations sur la voie publique, sur toute l’étendue du territoire national, est prorogé jusqu’au 14 octobre 2020’’, indique le communiqué, signé conjointement par les ministres de la Sécurité Vagondo Diomandé et celui de l’Administration du territoire, Sidiki Diakité.

 

“Toutefois, les manifestations organisées dans le cadre de la campagne électorale en vue de l’élection présidentielle du 31 octobre 2020, ne sont pas concernées par cette mesure’’, précise le communiqué.

 

C’était le 19 août que le gouvernement ivoirien avait annoncé pour la première fois la suspension des manifestations sur la voie publique, alors que l’opposition prévoyait d’organiser des marches éclatées dans l’ensemble du pays pour protester contre la candidature de M. Ouattara, qu’elle juge anticonstitutionnelle.

 

Depuis, cette mesure est régulièrement prorogée par les autorités ivoiriennes en dépit de la campagne présidentielle qui s’achève le 29 octobre.

 

Vendredi en conférence de presse, le candidat du Front populaire ivoirien (FPI, opposition) Pascal Affi N’guessan, qui appelle au boycott actif du scrutin, a dénoncé “une décision pitoyable’’.

 

“L’annonce même de cette mesure est une faillite politique et est la manifestation de la dictature’’ du chef de l’Etat Alassane Ouattara et de son gouvernement, a-t-il estimé.

Serges Alain Koffi

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire