Côte d’Ivoire: Le régulateur des médias invite des quotidiens dont Fraternité Matin à mettre un terme à la requalification des partis politiques

L’Autorité nationale de la presse (ANP, organe de régulation) a invité les quotidiens ivoiriens Fraternité matin, Le Sursaut, Le matin, Le patriote, L’Essor Ivoirien, Le Rassemblement, L’Expression et Le Nouveau Réveil à "mettre un terme" à la requalification des partis et coalitions de partis politique "a défaut elle en tirera toutes les conséquences de droit", dans un communiqué dont nous avons reçu copie.

Les membres de l’ANP ont indiqué avoir "observé qu’en dépit de ses injonctions, les quotidiens Fraternité matin, Le Sursaut, Le matin, Le patriote, L’Essor Ivoirien, Le Rassemblement, L’Expression et Le Nouveau Réveil continuent d’utiliser les dénominations «PDCI-Daoukro » et « RHDP-RDR » pour qualifier respectivement le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, principal parti d’opposition) et le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, coalition au pouvoir) ,dans la note.

Selon l'ANP, ces expressions qu’il qualifie de "réductrices" constituent "une manipulation de l’opinion qui ne peut être tolérée".

Daoukro est une ville du centre du pays et le fief du président du PDCI Henri Konan Bédié et le Rassemblement des républicains (RDR) est l’ancien parti présidentiel.

"Les requalifier ou les affubler d’autres appellations revient pour le journaliste à transgresser les dispositions de l’article 19  du code de déontologie qui stipule que le professionnel de la presse doit se faire un devoir de ne jamais participer, dans l’exercice du métier, à une entreprise de manipulation de l’information et de désinformation", poursuit la note.

Le PDCI présidé par Henri Konan Bédié et le RHDP de Alassane Ouattara, ces deux ex-alliés, sont deux principaux partis politiques en Côte d’ Ivoire en lice pour les prochaines élections présidentielles de 2020.

 

EMA

Articles similaires

Laisser un commentaire