Côte d'Ivoire: Environ 200. 000 militants mobilisés pour le rassemblement du PDCI à Yamoussoukro (REPORTAGE)

Sur la place Jean Paul II de la capitale politique ivoirienne, Yamoussoukro,  les militants du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI -RDA) vêtus de pagnes, tee-shirts, chemises vertes arborant le logo du parti  ne se comptaient plus. A travers des chants, des pas de danse, des acclamations de nombreux militants exprimaient leurs joies de participer à ce meeting marquant le 112e anniversaire du premier président de la Côte d’Ivoire, Félix-Houphouët-Boigny samedi 19 octobre.

L’entrée du lieu de rassemblement grouillait de monde.  les rues bondées, des commerçants installés çà et là avec leurs marchandises le long des voies, les moyens de transport (cars, bus, minicars, taxis communaux, personnels… en file indienne stationnés de gauche à droite, des piétons et des congressistes, des agents de la sécurité qui cherchaient à se frayer un chemin. , tel est le tableau sur la place Jean Paul II.

"Je ne pouvais pas être en marge de ce grand événement d'hommage au père de la nation , il fallait absolument que je sois là", lance Pacôme Konan, un sympathisant du PDCI, en descendant  du car dans lequel il a effectué le voyage d’Abidjan à Yamoussoukro.

Comme lui, environ 200. 000 militants venus par convoi de toutes les régions de la Côte d’Ivoire,ont envahi samedi l’espace du rassemblement pour "ne rien rater de ce moment historique".

Bien que venant de loin pour certains, les militants se sont réjouis d’avoir honoré massivement ce grand rendez-vous commémoratif. C’est le cas de Yolande Kouamé, "nous avons quitté Man (ouest du pays) la veille et depuis 07 h nous sommes là. Certes, nous sommes fatiguées , mais nous sommes très heureuses d’être là. C'est notre manière à nous  de prouver notre amour au parti".

Les espaces VIP, les bâches des autorités traditionnelles et les bâches dites populaires, accordées respectivement aux cadres, aux militants et aux journalistes refusent du monde.

"Rien ni personne ne pouvait nous empêcher de venir participer à ce rassemblement dont le but est d'honorer le père fondateur de notre pays. Vous me voyez debout moi un cadre du parti, mais en dépit, de tout cela je suis là pour le parti, s’exprimait Arsène Yao le visage rayonnant.

Quant au secrétaire exécutif du PDCI, Maurice Guikahué, il a tenu à féliciter, dans son discours, le comité d’organisation pour avoir relevé le défi de la mobilisation qui prouve une fois de plus que "le PDCI reste et restera ce qu'il a toujours été en dépit de tout ce qui se raconte dans les couloirs".

À un an de la présidentielle en Côte d’Ivoire et après le grand meeting commun de l’opposition(Front populaire ivoire, de la tendance Asso Adou et le PDCI) le 14 septembre 2019 à Abidjan. Ce meeting, dénommé ‘’Henri Konan Bedié, 60 ans au service de la Côte d'Ivoire et du PDCI : héritier authentique de Félix Houphouët Boigny et non une parenthèse" a vu non seulement la participation de milliers de sympathisants mais aussi de tous les cadres du parti, ainsi que les responsables du FPI (proche de l'ex-président Laurent Gbagbo, devenu son nouvel allié) venus pour apporter leur soutien au PDCI afin de "sceller cette alliance naissante".

 

Fatoumata Doumbia 

Articles similaires

Laisser un commentaire