Mali: la presse en ligne condamne les restrictions des réseaux sociaux et appelle à un "rétablissement rapide"

Face à la "censure" dont fait l’objet Facebook et Whatsapp depuis le 11 juillet, l’Association des professionnels de la presse en ligne du Mali (Appel Mali) a condamné mercredi à Bamako, ces "restrictions qui impactent négativement (leur) travail", appelant les autorités à "un rétablissement rapide et durable des réseaux sociaux sus cités".

"Appel Mali condamne avec la plus grande rigueur les restrictions des réseaux sociaux les plus utilisés (Facebook et Whatsapp) qui impactent négativement le travail des professionel de la presse en ligne et appelle les autorités maliennes à un rétablissement rapide et durable des réseaux sociaux sus cités", dans une note signée par son président Modibo Fofana.

L’Association qui souligne que cette "censure vise à étouffer les manifestations (qui réclament le départ du pouvoir du président malien Ibrahim Boubacar Keita), exprime son inquiétude (face à ce qui) est devenue une tradition dans le pays, privant ainsi des millions de concitoyens de leurs droits de communiquer et de s’informer, à travers les réseaux sociaux".

Précisant que la constitution malienne reconnait la résolution du 12 juillet 2012, du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies qui enjoint aux Etats le respect des dits droits, elle rappelle aux autorités, le "rôle capital des médias sociaux dans la vitalité des entreprises de presse".

Appel Mali a conclu en encourageant la presse en ligne à "faire (son) travail malgré la qualité très dégradée de la connexion internet".

DAB

Articles similaires

Laisser un commentaire